Menu

Previous entry

Fran’s Travel Diary

Friday, 03 Jan 2020

Location: Lapu Lapu - Cebu and around, Philippines

MapSixième tranche de vie: La vie réserve toujours de belles surprises, il suffit d'ouvrir les yeux et d'écouter le monde qui nous entoure!

Prenons le calendrier à l'envers et commençons donc par les vacances de Noël. Vacances attendues par les petits et les grands, le premier "véritable break" depuis le mois de Juillet. Si le paradis existe réellement, nous avons trouvé le nôtre. Une mise en jambe sur l'île de Bohol pendant deux jours, à 2h de bateau au Sud-Est de Cebu, nous a permis de décompresser et d'aborder ce temps de repos avec sérénité et bienveillance. Un petit hôtel, une piscine, du soleil. Pas besoin de plus.

Nous reprenons le ferry, qui nous conduit en 4h à Camiguin. Archipel, ou plutôt joyaux philippins, où la nature est encore chez elle et l'humain n'est que de passage. Le trajet brumeux et pluvieux nous offre une rencontre avec des baleinaux, puis des dauphins, ce qui rend la traversée totalement surréaliste.
Arrivés à bon port, c'est le début d'une belle rencontre. Celle d'une nature préservée, luxuriante et abondante. Ile aux 7 volcans, dont un encore en activité, le mont Hibok Hibok.
Les heures de snorkelling avec les enfants nous ont permises de cotoyer la beauté sous-marine, comprendre ce qu'est réellement la barrière de corail, nager dans des "aquariums à ciel ouvert", en d'autres termes l'Océan, et avoir le privilège d'évoluer dans cette immensité aux milles couleurs.
Pour la première fois, j'ai osé la plongée, moi qui ai toujours eu plus d'affinité avec l'air plutôt que l'eau. Gaston a tenté, mais le stress a été peu évident à gérer, et a finalement préféré en rester au snorkelling. Gwen m'a accompagnée dans ce baptême. Une découverte quelque peu angoissante mais tellement incroyable. Coraux bien sûr, mais aussi une tortue à la sieste, de la taille d'une table ronde de cuisine, et tout le spectacle qui l'entoure.

Visite de l'île en famille pour aller découvrir les "Giant Clams", 9 des 11 espèces dans le monde sont protégées et en reproduction dans les eaux de Camiguin. Certaines Clams font plus de 500 kilos, et nous avons pu les découvrir en milieu naturel pendant une heure à barboter au milieu des coraux. Baignade dans les sources volcaniques, hutte sur la plage, coucher de soleil et ciel étoilé, en bref une île "Coup de Coeur" sans précédent!
Le retour en avion nous permet de partager également quelques clichés vus du ciel.

Cette semaine de vacances a été fort salvatrice, après un mois de Décembre très difficile.
Ce qui va suivre est un témoignage à coeur ouvert, une leçon de vie que la vie nous offre. Grandir, c'est Donner, Recevoir mais avant tout Partager.

Le mois passé, Gwen a vécu sous pression pour tenter de comprendre au mieux les "objectifs" de la mission, en ayant le sentiment incessant de manquer de moyens humains pour pouvoir mener à bien la tâche qui lui était confiée. Pour ma part, les jeunes sont tous partis et seuls 3 sont revenus après le séminaire LP4Y pour poursuivre avec moi.
Lors de notre formation au départ, le témoignage d'un bénéficaire Africain résonne en moi chaque jour : Les organisations humanitaires et les volontaires sur le terrain mettent en oeuvre de grandes choses, mais ne sont pas assez à l'écoute des besoins.
Cet enseignement nous a conduit à nous rendre pleinement à l'écoute, analyser et partager quels étaient les besoins dans nos deux missions afin de pouvoir y répondre au mieux. La dynamique sous-jacente n'est clairement pas de combler un égo ou une quelconque fierté mais bien de mener des actions qui puissent faire échos aux besoins, en trouvant des solutions pérennes et non court-termistes.

Force est de constater que lorsque la bouteille jetée à la mer ne trouve pas de destinataire, le choix devient restreint : Soit on laisse dériver notre radeau, soit on continue de ramer avec convictions.
Ces convictions, c'est le "Moi" profond, c'est ce qui nous construit, ce sont nos valeurs, notre persévérance, vivre ses émotions et les trier pour y voir clair. Une seule rame : se regarder dans le miroir et faire le choix de contempler l'oeuf plutôt que la coquille.
Comme le dit la chanson: It's Ok not to be Ok, Just be true to who you are!

Chaque jour est une mission, puisqu'aujourd'hui a toujours une incidence sur demain. Lorsque l'émotionnel est en émoi, on oublie souvent une notion essentielle :
Qui mieux que celles et ceux qui nous entourent et qui nous connaissent peuvent nous donner la main lorqu'on en a le plus besoin, et ramer de chaque côté du radeau pour éviter de tourner en rond ?

Après 5 mois de mission, et malgré une prise de recul régulière, nous avons fait fausse route sur un certain nombre de décisions, d'actions ou de projections. Il nous faut rouler seuls dans nos missions et s'entourer par nous même.
Nous avons donc effacé l'ardoise de ce que nous avions pris pour acquis, afin de mettre en lumière ce que nous souhaitons réellement construire dans cette mission, en qualité de volontaire, de couple et de famille.
Pas besoin de Carrefour pour positiver, c'est dans notre ADN.

Réflexion entre l'enduis et la peinture :
Le jour du mariage, on entend toujours "Pour le meilleur et pour le Pire".
Et si le pire, c'était en fait le meilleur. Cette notion subjective du "Pire" nous plonge de suite dans un concept qui regroupe tout ce que l'on ne souhaite surtout pas vivre (on ne met pas la mort là-dedans, puisque le texte dit, je cite :"jusqu'à ce que la mort vous sépare".
Néanmoins, c'est bien souvent les situations que nous fuyons le plus qui se présentent à nous, où celles qui nous restent en travers et qui nous marquent le plus.
Et si devoir faire face à ce "Pire", c'était pas simplement devoir faire face au "Moi" profond que nous ne souhaitons pas affirmer, qui nous dérange ou qui nous met dans l'inconfort de notre propre image ?

Le fruit d'échanges et d'heures de discussion m'amène à la pépite suivante :
La plus grande richesse de ce Mois de Décembre 2019, c'est de regarder son oeuf dans les yeux, et celui des autres car il y a toujours du bon en chacun de nous, c'est de pouvoir vibrer à coeur ouvert, prendre pleinement conscience en vivant un "pire" que celui ou celle à qui on a dit "Oui" un jour, représente de facon inconditionnelle cette main qui rame à nos côtés, par Amour pour l'oeuf, quelqu'en soit la coquille.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.
Nous vous souhaitons une belle et heureuse année 2020. Notre coeur familial vous accompagne au quotidien.
Que chacun puisse trouver ou re-trouver son oeuf, vivre pleinement ses émotions, et garder à l'esprit qu'un arbre seul n'a jamais fait une fôret.