Menu

Previous entry Next entry

Fran’s Travel Diary

Wednesday, 05 Feb 2020

Location: Mactan, Lapu-Lapu, Philippines

MapSeptième tranche de vie: On entend avec nos oreilles, mais on écoute avec notre coeur

Les prises de conscience du mois de Décembre nous ont mises sur une voie appaisée et constructive, en qualité de volontaire en mission, mais également en qualité de famille déracinée.

Ce mois de Janvier a été rythmé par la succession d'évènements dont nous avons su nous nourrir pleinement et partager.
Durant 3 semaines, des amis volontaires sont venus nous rejoindre et Vivre à la maison. Marine, volontaire à Chennai en Inde a passé 10 jours ici. Sixtine, volontaire à Cagayan de Oro, a passé 8 jours, et Théo, sa moitié, nous a rejoint pour le week-end. Jessie, autre volontaire, est, quant à elle, restée 8 jours.
Vivre à la maison, c'est s'asseoir autour d'une table, refaire le monde, c'est cuisiner, c'est le petit-dej avec les cheveux en pétard, c'est raconter des histoires aux enfants, et c'est aussi être sur le terrain, avec nous, pour échanger sur nos méthodes, nos questionnements de volontaire, d'Homme et de Femme.

Un mois très riche, qui nous a conforté dans nos pépites découvertes fin Décembre, et nous a fait aussi prendre conscience que notre radeau est bien étanche et solide. Les convictions abordées dans la sixième tranche sont bien les nôtres, et ce sont celles que nous souhaitons mettre à profit pour avancer dans notre engagement de volontaire et de parents quant à l'éducation dispensée à nos enfants.

Côté prison, beaucoup d'évolutions se sont présentées en Janvier. Une organisation en lien avec l'Administratrice de la prison a souhaité s'investir et offrir aux détenus des formations intensives pour les 6 prochains mois. Ils ont retappé une salle du bâtiment, installé la clim, et déplacé le Karaoké qui était jusqu'à lors placé sous les fenêtres. La communication devient donc plus facile et moins bruyante pour Gwen et pour les jeunes.
Quelques évènements pimentés l'ont par ailleurs poussé à redistribuer les responsabilités de chacun des jeunes au sein de l'équipe. Certains ont été libérés et doivent maintenant se reconstruire dehors. Une épreuve dans laquelle nous avons un rôle à jouer important pour éviter la rechute.
Pour clotûrer le mois en beauté, Gwen est allée faire une semaine de "Green Week" (découverte d'un autre centre LP4Y) à Tondo, un centre situé dans les bidonvilles de Manille. Une expérience intense et très différente de son quotidien.

Côté BnB, un mois de travaux rythmé et efficace. Les chambres et la réfexion des pièces annexes ont très bien avancé. Les chambres sont en cours de finition, ainsi que les salles de bain attenantes. Les deux pièces de réserve et vestiaires sont terminées. La salle informatique a droit aussi à son coup de propre. Nous attaquerons ensuite l'agencement extérieur : Jardin, cuisine et espace Lounge. Les 3 titans qui avancent avec moi sont très impliqués, et ces temps de chantier offrent des moments uniques et privilégiés pour discuter.
Discuter, c'est s'ouvrir, échanger, et apprendre leur histoire, leur culture et leur Vie. De grand moments d'humilité. J'admire la détermination personnelle et la résilience de ces trois jeunes, que la Vie n'a pas épargné au regard de mes yeux d'occidental. Même si tous trois sont issus de situations familiales plus que délicates, Aller de l'avant est un Credo qu'ils se répètent chaque jour par les moyens qu'ils se donnent pour s'assumer et nous sommes présents pour leur rappeler que Rien n'est Impossible, il suffit d'y Croire.

Nos enfants, au contact de ces jeunes et dans leur quotidien scolaire, ont beaucoup évolué. De plus, notre désarroi traversé en Décembre leur a permis de comprendre qu'avant d'être parent, nous sommes humains, comme eux, et que vivre avec son coeur est un défi risqué, et pourtant incontournable pour être "Soi". Une chose est sûre, c'est qu'ils le comprennent un peu plus chaque jour, à leur échelle. Les personnalités s'affirment, et leurs questionnements sans filtres ouvrent la porte aux discussions pertinentes.

Le 25 Janvier, nous avons eu l'immense plaisir de recevoir un carton venu de France, envoyé par la Famille, après avoir cheminé pendant 2 mois.
La liste serait trop longue, mais les photos pourront aisemment illustrer la joie procurée dès réception des charcuteries, confitures et autres "French Delicacies" dont ce carton regorge!!!

Ces expériences de Janvier ont conduit à méditer sur la notion de "l'Ecoute".
De multiples flashbacks m'ont amené à me rendre compte que j'ai souvent prétendu Ecouter, pensant que le but premier était de mémoriser le contenu du message ou de la discussion, en étant capable d'argumenter avec mon propre point de vue. Les expériences du présent m'ont amené à reconsidérer cette notion et j'en partage l'analyse suivante:

Ecouter l'autre, c'est offrir son temps, mais aussi sa disponibilité émotionnelle, afin de permettre à l'autre de partager. Ecouter serait donc finalement Recevoir ce que l'autre souhaite nous offrir. Par définition, on ne choisit pas un cadeau. Les émotions livrées avec ce cadeau sont parfois confuses et appellent à réconfort, soutien ou échange.
Si j'Ecoute avec mes oreilles, je laisse ma rationalité cérébrale répondre à ma place, je restreins ma capacité d'écoute et je prépare inconsciemment ma répartie systématique, en apportant mon point vue à ce que je ferais dans ce même cas.
Si j'Ecoute avec mon coeur, je le recois comme il est. Me laissant toucher par le cadeau que l'on m'offre, je prête des attentions inconscientes au language corporel et mon émotionnel intérieur va choisir par lui même les mots justes, au moment opportun, afin de remercier l'autre par le partage.
J'admire à quel point la profondeur des échanges basée sur cette Ecoute peut, en toute simplicité, à la fois nous boulverser, mais aussi nous faire grandir sur la compréhension de celles et ceux qui nous entourent, sans jugement.
Indéniablement, il y a toujours du bon en chacun de nous, et il appartient à chacun de nous de savoir le partager et recevoir celui des autres...

Bien à vous